Le transporteur MTA à Bournezeau. Le groupe, fort de 500 salariés, s’implante au vendéopôle, avec la création d’une quinzaine d’emplois à la clé

MTA est une société familiale créée en 1972. Son coeur de métier : la distribution de marchandises industrielles dans les Pays de la Loire. Le groupe
travaille dans la messagerie, le transport national, la logistique. Il s’est développé dans un premier temps en sous-traitant son activité.

Un réseau d’agences
En dix-sept ans, le groupe MTA a créé 17 agences. Il émaille ainsi le territoire du grand Ouest, avec une présence à Nantes, Rennes, Niort ou encore Angers… « Aujourd’hui, nous voulons asseoir la qualité de nos services », explique le directeur Jean-Marc Tison.


La carte de la proximité
Le groupe MTA vient d’investir dans une parcelle de 11 500 m2
sur le vendéopôle Vendée centre à Bournezeau. On devine assez aisément que la
proximité de l’autoroute et de la 2×2 voies vers La Roche sont des atouts indéniables pour un transporteur.
La Vendée, c’est un territoire que MTA connaît bien pour y travailler. Il livre ici de nombreux imprimeurs, collabore déjà avec le groupe Bénéteau. « La Vendée est un secteur où l’on livre beaucoup, mais où l’on charge peu. » Jean-Marc Tison va donc s’inscrire dans le fort réseau vendéen de PMIPME pour développer du « business ». Les agences de Nantes et de Niort saturées, il espère ainsi rééquilibrer l’activité. Sur le long terme, comme à Angers, l’implantation locale est bénéfique au groupe MTA.


Quinze emplois à la clé
Si tout va bien, MTA commencera son activité fin 2013. Son bâtiment, comportant une dizaine de portes à quai, se construira à l’automne. Sa venue a
une incidence sur l’emploi indirect, car le transporteur société loue ses camions et en confie l’entretien à des sociétés. Il travaille notamment avec des entreprises yonnaises.
À l’ouverture, il mise sur la création d’une dizaine de postes : conducteurs PL et super PL, magasinier-caristes, personnels d’exploitation. Ensuite ? «
L’avenir le dira », répond sagement Jean-Marc Tison. Mais le terrain acquis à Bournezeau permettra aussi de développer une activité de stockage et
de logistique.

Le 31 Mai 2010, la 17 ème agence du réseau MTA est née

Basée à Saint, Saens en Seine Maritime, elle va permettre à notre société d’étendre son réseau à terme sur deux départements (80 60) et de distribuer immédiatement les marchandises de nos clients  sur le département 76.
Nous souhaitons bonne chance à cette nouvelle équipe qui a un challenge passionnant : celui de porter les couleurs de la société dans cette région pleine de potentiel.
Pour cela elle dispose d’un bâtiment de 1600 mètres carrés juste construit pour l’occasion.

Le projet immobilier a été réalisé avec le soutien financier du Conseil Régional de Haute-Normandie

Mardi 14 septembre 2010, des élus de la CCKB sont allés à la rencontre des dirigeants et salariés de «MTA».

Une entreprise qui avait reçu, il y a un peu plus d’un an, une aide de15.000 €.

Depuis maintenant trois ans, la commission économique de la communauté de communes est à l’écoute des entreprises du territoire. Objectif: nouer un dialogue fertile. Des rencontres permettent d’anticiper sur des problèmes éventuels. Dans ce cadre, la CCKB a soutenu, jusqu’en avril2009, la création, la reprise, la réhabilitation et la mise aux normes d’entreprises commerciales et artisanales dans un cadre calqué sur celui du conseil général.

Mais il a ensuite été décidé d’aller au-delà, en intervenant dans des entreprises qui souhaitaient s’adapter en terme d’installations, en vue d’un meilleur ancrage dans le territoire.

Une aide de 15.000 €

Mardi après-midi, c’est chez «MTA» que se sont rendus plusieurs élus, Jean-Yves Philippe, président de la CCKB, Jean-PaulLeBoédec, président de la commission des finances, et SergeGuemas, responsable à la CCKB des dossiers économiques. L’explication est simple: il y a un peu plus d’un an, la communauté de communes avait décidé d’aider, à hauteur de 15.000 €, la société, afin qu’elle assoit son implantation et, ainsi, pérennise ses emplois. Fondée en 1970 par Jean-LucTison, l’entreprise a travaillé, à partir de Nantes, en transportant des marchandises sur palettes du Sud-Ouest à l’Ouest jusqu’en 1995, date à laquelle elle a décidé de créer des succursales, dont celle de Rostrenen.

26 salariés à Rostrenen

Aujourd’hui, 17 agences existent. Élue entreprise de transport en 2010 par l’«Officiel du transporteur», devant des entreprises nationales, voire européennes, «MTA» va maintenant travailler dans des locaux beaucoup mieux adaptés et sécurisés. L’investissement a été de 550.000 €. De 1995 à aujourd’hui, l’antenne rostrenoise est passée de onze à26 salariés. Jean-Yves Philippe s’est dit satisfait de cette opération de soutien. Et les nouveaux patrons de l’entreprise, Jean-Marc et Éric Tison, les fils du fondateur, n’ont pas caché leur satisfaction.

Back Camera

Le télégramme

REMISE DE LA MEDAILLE DU TRAVAIL

Le 12/06/2010, lors du séminaire MTA réunissant les chefs d’agence au club med de la PALMYRE, M. CHAUVIN, 20 ans d’ancienneté et directeur des sites de Brantôme et Echiré s’est vu remettre sa médaille du travail  par M. Allaume, précédent « médaillé » (30 ans d’ancienneté en 2009 directeur régional) en présence de la direction.

Transporteur de l’année 2010

Le 15 MARS 2010, en présence de ARI VATANEN, prix spécial du jury, de Marion Jolles animatrice de la soirée et de près de 400 personnes, notre entreprise a été couronnée transporteur de l’année 2010. Nous comptions parmi nous ce soir là des clients fidèles que nous remercions. L’émotion a été à son comble lorsque Eric TISON a annoncé la nouvelle au fondateur de la société Monsieur Jean Luc TISON qui a eu du mal à s’en remettre… Cette récompense couronne 38 ans d’efforts et de passion. Elle est le fruit de partenariats commerciaux historiques, d’une énergie sans cesse renouvelée du personnel et de l’engagement de nos fournisseurs à nos côtés. Elle récompense la constance de nos performances économiques depuis le premier exercice de l’entreprise, une stratégie claire de développement (17 agences en 14 ans) et une approche patrimoniale de long terme cultivant l’indépendance (financière et opérationnelle) et la croissance raisonnée (sur le plan social, réglementaire, environnemental et économique).

WK transport

Le réseau MTA s’étend

Le 25 Juin 2009 : Inauguration de la zone industrielle de SEICHES sur le Loir et visite du site MTA par M le PREFET du Maine et Loir, M. Le président du Conseil Général, M. Le Sénateur, M. Le président de la communauté de commune et les élus locaux.

M. BECHU, Président du Conseil Général, récemment élu député Européen en présence de M. TISON Jean-Marc Directeur général de MTA, et de Messieurs RAOUL et CABANE respectivement SENATEUR et PREFET du Maine et Loir échangent sur notre récente implantation sur la zone industrielle Actiparc de la Guittière. Ce contact fût l’occasion de d’évoquer la politique de développement de MTA inébranlable malgré la crise.

Le 15 Septembre 2008 : MTA reconnu comme un champion de la création d’emplois

Basée à Couëron, MTA figure au palmarès national des 50 entreprises nationales de moins de 1 500 salariés les plus créatrices d’emplois. Coup de projecteur sur l’une des dernières entreprises de messagerie indépendante de France.

C’est Jean-Marc Tison, le directeur général de MTA à Couëron, qui le dit : « Le métier de transporteur ne jouit pas d’une image très sexy. On a tendance à le caricaturer, notamment dans les médias. Le camion est perçu comme un élément de pollution et le conducteur est trop souvent accusé d’enfreindre la réglementation routière avec, derrière, un patron qui l’exploite ! Cela nous cause du tort. Le transport, ce n’est pas ça… ».

actualites 030709 03

Chiffre d’affaires en hausse

Heureusement, MTA véhicule une autre image : celle d’un groupe familial prospère, qui affole les compteurs… économiques. Au cours des trois dernières années, l’entreprise de messagerie est passée de 240 à 447 salariés. Dans le même temps, son chiffre d’affaires a progressé de 46,9 %. Il devrait frôler les 47 M€ à la fin de cette année. Cette croissance vaut à la société, crééé par Jean-Luc Tison en 1972, de figurer dans le palmarès national des cinquante entreprises françaises de moins de 1 500 salariés les plus créatrices d’emplois, selon un classement établi par le magazine L’Entreprise. Elle se classe au 31e rang (1).

« Les derniers des Mohicans ! »

Le groupe MTA, dirigé depuis une décennie par les frères Eric et Jean-Marc Tison, les fils du fondateur Jean-Luc, se hisse même à la 16e place des entreprises les plus rentables. Les dirigeants apprécient à sa juste valeur cette double distinction, qui récompense l’une des dernières messageries indépendantes de l’hexagone. « Dans notre coeur de métier, la distribution de marchandises, nous sommes un peu les derniers des Mohicans ! observe Jean-Marc Tison. Nous sommes une société à l’ancienne, gérée en «bon père de famille» au milieu de mastodontes comme Geodis, Sernam, Schenker-Joyau ».

Dans un secteur fortement concurrentiel, l’approche familiale constitue le principal atout de MTA, qui compte parmi ses clients Total, PPG (peinture) ou encore Antalis (papeterie). « La croissance n’est pas une finalité. Si on augmente les effectifs, ce n’est pas pour licencier dans la foulée. Notre développement doit être maîtrisé. Si l’on a autant crû, c’est que l’on a augmenté notre portefeuille de clients. Beaucoup préfèrent traiter avec une entreprise à taille humaine comme la nôtre, où ils seront sûrs d’avoir les mêmes interlocuteurs à chaque fois Pour attirer des conducteurs et des personnels d’exploitation, c’est pareil. L’aspect familial est rassurant. Les salaires ne sont pas plus élevés qu’ailleurs mais beaucoup de salariés préfèrent venir chez MTA en raison de cette dimension-là ».

Effectifs en hausse

Depuis le début de cette année, MTA a encore augmenté ses effectifs. La société emploie désormais 480 personnes, dont environ plus de 60 % de conducteurs, après l’ouverture cet été d’une seizième agence à Seiche-sur-Loire, en Anjou. Malgré une conjoncture difficile, en raison notamment de la hausse du gasoil (+ 30 % de charges en un an), l’entreprise couëronnaise a de bonnes raisons de croire en son avenir.

Denis Bourdeau (Source : Presse Océan)

(1) Une autre entreprise de Loire-Atlantique figure dans ce « top 50 » : Proservia à Carquefou (20e).

Haute-Normandie : le logisticien nantais MTA s’implante à Saint-Saëns

Messagerie Transports de l’Atlantique (MTA) va implanter une antenne à Saint-Saëns (Seine-Maritime) pour servir ses clients du nord de la France.

MTA, qui se présente comme l’une des dernières entreprises indépendantes de messagerie en France, a acheté un terrain de 1,3 hectare sur la zone d’activités du Pucheuil. MTA, dont le siège est à La Moye, près de Nantes, va investir sur ce site 1,2 million d’euros pour développer la préparation, le conditionnement et la distribution de produits industriels. L’entreprise promet la création de six emplois dès 2010 qui pourraient être portés à20, voire 30, à un horizon de trois ans.

PENTAX DIGITAL CAMERA

Article issu des Echos 2010